Rendre plus fertiles les tensions et les conflits dans votre communauté grâce aux Systèmes et Cercles Restauratifs.

(Si vous souhaitez faire appel à mes services professionnels de Facilitateur relationnel)

Cette page détaille ce qu’est un Système Restauratif, précise comment anticiper et gérer les conflits avec un Système Restauratif, présente ce qu’est un Cercle Restauratif, et enfin comment se déroule un Cercle Restauratif.

#1 - Qu'est-ce qu'un système restauratif ?

#2 - Comment anticiper et gérer les conflits avec les SR ?

#3 - Qu'est-ce qu'un Cercle Restauratif et dans quels cas le déclencher ?

#4 - Comment se déroule un Cercle Restauratif ?

#1 – Qu’est-ce qu’un Système Restauratif ?

Un Système Restauratif (SR) est un système doté de règles et de principes pour anticiper et gérer les tensions et les conflits survenant au sein d’une communauté.

Ce système est créé et mis à jour par les membres de la communauté. Ainsi, le SR s’appuie et privilégie les expériences et les compétences des membres plutôt que des expertises externes.

C’est pourquoi le processus SR est peu directif sur les solutions à mettre en oeuvre, tout en étant cadrant sur la démarche d’émergence des solutions.

Les membres devront définir les éléments du système :

  • sa frontière, ses limites : dans quels cas, de tensions ou de conflits, ce SR sera-t-il activé par les membres ?
  • sa mission et sa raison d’être : à quoi doit servir le système et pourquoi les membres ont décidé de créer ce SR ?
  • ses interactions avec l’extérieur du système;
  • ses fonctions propres (ex : comment activer le SR, déclenchement d’un cercle restauratif ou d’une médiation…);
  • ses ressources (ex : local dédié, temps dédié, liste de facilitateurs extérieurs…).

La personne qui a formalisé les processus de Système et Cercle Restauratif est Dominic Barter. Ses fortes valeurs d’humanité (confiance en l’être humain, ouverture, souveraineté, équité…) ont profondément imprégné ces deux processus, bien que Dominic recommande à chaque facilitateur et chaque communauté de les intégrer et de les adapter à leurs propres besoins.

u

Avec quelles intentions mettre en place un Système Restauratif (SR) ?

Se mettre d’accord sur l’intention de réguler les tensions et les conflits au sein de la communauté.

Développer une autre vision des tensions et des conflits comme des sources d’opportunités d’améliorer le fonctionnement de la communauté.

Transformer les conflits, améliorer la vie collective, en traitant les dysfonctionnements dont les tensions sont les symptômes, lever les freins et les peurs de vivre un conflit…

Pourquoi développer un Système Restauratif (SR) dans votre communauté ?

Sources de risques pour la stabilité et l’équilibre au sein de la communauté, les tensions et les conflits seront, malgré tout, toujours présents au sein de tout groupe de personnes, peu important la forme : famille, association, entreprise… En fait, la survenue de tensions et de conflits n’est pas une mauvaise chose en elle-même. Elle est synonyme que votre communauté évolue. Evidemment, ce n’est agréable pour personne de vivre un conflit ou une tension. Que pouvez-vous donc faire, avant, que votre communauté vive, à nouveau, une tension forte ou un conflit ? Vous pouvez préparer votre communauté à mieux anticiper et gérer les tensions et les conflits. La mise en place d’un système restauratif est une des possibilités pour le faire.

#2 – Comment anticiper et gérer les conflits en mettant en place un système restauratif ?

Anticiper et gérer mieux les tensions et les conflits en mettant en place un Système Restauratif, pour prendre soin de votre communauté.

Personne ne souhaite vivre des tensions fortes ou des conflits. Certains cherchent à les éviter à tout prix, et d’autres préfèrent les provoquer pour que la tension redescende rapidement ensuite.

Une manière de prendre soin de votre communauté est d’investir pour concevoir et mettre à jour un Système Restauratif.

L

S'appuyer sur les expériences et compétences des membres de la communauté pour concevoir un SR le plus pragmatique et activable possible.

Dominic Barter insiste beaucoup sur le fait de s’appuyer sur la “sagesse locale” des membres de la communauté pour développer un SR.

Pour lui, la “sagesse locale”, ou dit autrement l’expertise des membres, est celle qui prime parce qu’elle est tout d’abord disponible, et également parce qu’elle sera adaptée au contexte réel de la communauté. Elle ne sera pas extrapolée de d’autres situations. C’est notamment pour ça que le processus SR se veut le moins directif possible sur les solutions.

C

Sensibiliser ses membres à la gestion des conflits.

Sensibiliser au fait que les conflits sont normaux et peuvent être salutaires si on apprend à les accueillir, les anticiper et les gérer.

Apprendre à repérer les signes avant-coureurs d'une tension ou d'un conflit.

Apprendre à traiter les tensions et les conflits rapidement, plutôt que de laisser les conflits prendre trop de place ou les tensions devenir trop vives.

Concevoir un système restauratif.

Investir du temps en équipe, lors d’un ou plusieurs ateliers, pour réfléchir, formaliser et améliorer votre système restauratif.

Mettre en oeuvre les processus du système restauratif.

Veiller à utiliser les processus du SR.

A vérifier qu’il est toujours pertinent utile, quitte à l’améliorer si nécessaire.

Former des facilitateurs au sein de votre communauté.

Les facilitateurs sont utiles pour à la fois aider la communauté à concevoir son propre système restauratif et à la fois faciliter des cercles restauratifs si nécessaire.

Expérimenter différentes méthodes de résolution des conflits, comme le Cercle Restauratif.

Le système restauratif identifie une certaine façon d’anticiper et gérer les conflits.

La communauté peut ensuite faire appel à plusieurs processus de résolution de conflit, comme le Cercle Restauratif ou la Médiation.

#3 – Qu’est-ce qu’un Cercle Restauratif et dans quels cas le déclencher ?

Un Cercle Restauratif est un processus de résolution de conflit où tous les protagonistes rejoignent un cercle d'équité pour prendre du temps pour se comprendre mutuellement et identifier un plan d'actions.

 

Traduction de la définition selon Dominic Barter (source) :

“Un Cercle Restauratif est un processus communautaire pour apporter du soutien aux personnes en conflit. Il regroupe les trois parties d’un conflit – ceux qui ont agi, ceux qui sont directement touchés et la communauté élargie – dans un contexte systémique choisi, pour dialoguer d’égal à égal. Les participants s’invitent les uns les autres et participent volontairement. Le processus de dialogue utilisé est partagé ouvertement avec tous les participants. Le processus se termine lorsque des actions ont été trouvées qui apportent des bénéfices mutuels favorisant l’intégrité inhérente à tous ceux qui sont impliqués dans le conflit.”

C

3 étapes : avant-cercle, cercle et après-cercle.

  • Identifier les facteurs clés du conflit;
  • Parvenir à des accords sur les prochaines étapes;
  • Evaluer les résultats.

(source)

La forme du cercle est clé pour mettre tout le monde à égalité.

Le cercle invite au partage du pouvoir, la compréhension mutuelle, l’auto-responsabilité et la co-responsabilité au sein de la communauté

(source)

Les CR sont facilités par les membres eux-même, après s'être formé.es.

Les Cercles Restauratifs sont facilités par les membres des communautés qui se reconnaissent impactés par le conflit en jeu. Ils s’engagent à servir la sagesse émergente des participants dans leur volonté de proposer des questions faisant l’object d’un accord et de suivre la co- création de sens et d’action par les personnes présentes

 

(source)

d

Les cas d'utilisation du CR sont multiples.

Le CR peut être déclencher tant qu’une communauté est identifiée :

  • groupe de personnes;
  • famille;
  • association;
  • service d’une entreprise;

pour traiter différents types de conflits qui impactent la communauté.

Z

4 conditions de succès d'un CR.

  1. La communauté est identifiée. Les CR sont un processus dans une communauté donnée.
  2. La communauté a envie de prendre soin de ses membres.
  3. Le facilitateur du cercle a été formé.
  4. Il faut au moins 3 personnes invitées pour lancer un cercle.

3 conditions d'optimisation.

  1. Il y a un lieu dédié pour tenir les cercles, à l’instar d’un réfectoire pour une cantine, et même s’il n’est pas tout le temps utilisé.
  2. L’espace est calme et sécurisé pour les participants.
  3. Des affiches, accessibles à tous, présentent les Cercles Restauratifs

#4 – Comment se déroule un Cercle Restauratif ?

#0 - Un facilitateur neutre garantit le bon déroulement des processus du Cercle Restauratif.

Un facilitateur est identifié et sera le garant du respect et de la sécurité du processus.

Pour autant, le facilitateur essaiera d’être le plus neutre possible.

Il garde son avis pour lui.

Comme tout être humain, le facilitateur a un avis ou des jugements sur la situation mais il veillera à travailler sur lui pour faire en sorte que ses propres interprétations n’entachent pas le processus.

Il accompagne le processus de résolution de conflit mais ne s'implique pas dans la résolution.

Il est mandaté pour seulement être le garant du processus. Il reste dans son rôle et fait confiance à la communauté pour résoudre le conflit.

Il respecte là où en est la communauté.

Il ne cherche pas à faire aller la communauté plus vite ou plus loin dans la résolution.

La communauté est souveraine pour tirer partie, entièrement ou non, du processus.

[#1 - Avant-cercle] Le processus des avant-cercles permet de préparer le cercle.

Les avant-cercles sont essentiels pour préparer le cercle, en particulier pour être une première décharge émotionnelle pour les protagonistes du conflit et pour clarifier l’acte déclencheur entre l’initiateur et le facilitateur.

L'initiateur demande à un facilitateur d'échanger sur une tension qu'il ressent.

Un membre de la communauté, appelé l’initiateur, qui ressent une tension trop forte va demander à un facilitateur de cercle de faire un “avant-cercle” pour évoquer l’éventualité de déclencher un cercle.

Le facilitateur va rencontrer chacun des invités.

Lors de chaque rendez-vous d’avant-cercle avec un invité, le facilitateur va demander à la personne interviewée si elle souhaite également inviter au cercle d’autres personnes.

Le facilitateur se fait superviser également.

Le facilitateur fait également un avant-cercle avec un autre facilitateur pour le superviser.

[#2 - Cercle] Le processus du "Cercle" va permettre à la parole de circuler librement pour mieux comprendre mutuellement le conflit et identifier un plan d'actions pour y remédier.

Le facilitateur va ainsi aider les membres à se comprendre au travers du processus de dialogue (cf. infra), pour construire une vision commune, faire comprendre notamment pourquoi telle personne a fait telle action, et non pas savoir si telle action était bonne ou mauvaise.

Une fois que les membres ont esquissé une vision commune, le facilateur les invite à travailler sur un plan d’actions pour résoudre le conflit.

Les membres sont co-responsables de la résolution du conflit.

Ainsi, chacun des membres va être invité, par le faciliteur, à apporter les pièces qu’il possède pour construire le puzzle commun.

Une fois la vision commune co-construite, les membres présents vont, de manière co-responsable, définir du plan d’actions pour résoudre le conflit.

Le processus de dialogue est clé pour être compris et comprendre.

Le facilitateur, pour notamment garantir la sécurité pour chacun, va :

  • demander à un membre (A) de s’exprimer et d’identifier à qu’il s’adresse B, puis;
  • demander au membre B de reformuler les propos de A;
  • vérifier auprès du membre A si la reformulation de B est correcte;
  • Et ainsi de suite tant que la reformulation n’est pas correcte pour A.

[#3 - Après-Cercle] Faire le bilan des actions menées pour consolider les apprentissages.

L’après-cercle permet aux différents membres présents au cercle, et éventuellement ceux impactés aussi par le conflit, de consolider les apprentissages qu’ils tirent du processus du Cercle Restauratif.

Ils pourront notamment :

  • témoigner de ce qui s’est passé pour chacun depuis la fin du cercle;
  • ajuster le plan d’actions pour leur rendre plus pertinent;
  • célébrer le chemin parcouru.
?

Vous êtes intéressé·e·s pour activer cette fonction dans votre entreprise, je vous invite :

Formulaire de contact

11 + 2 =

Me contacter directement

 

Retour haut de page